» Accueil

A SAVOIR

A SAVOIR

NE SOUSCRIVEZ PAS LES YEUX FERMES!

 

Avant de souscrire une assurance de prêt, il faut connaitre certaines particularités du contrat que vous propose votre banquier.

 

Avant de signer une demande d'adhésion, reclamez à votre banquier un exemplaire des Conditions Générales de son contrat d'assurances, et prenez-en connaissance sans précipitation.

Pour accepter une offre de prêt, vous bénéficiez d'un délai légal de réflexion. Agissez dans le même état d'esprit pour choisir votre assurance de prêt!

 

Premier point à vérifier:

Le contrat d'assurance de prêt est-il à prestations forfaitaires ou indemnitaires?

Dans un contrat FORFAITAIRE, l'assureur prend en charge la totalité de votre mensualité de prêt, en cas d'arrêt de travail médicalement constaté, dans la limite de la quotité souscrite et après la période de franchise (généralement 90 jours), même si votre employeur maintient votre salaire.

Dans un contrat INDEMNITAIRE, l'assureur prend en charge votre mensualité de prêt seulement dans la limite de votre perte effective de salaire. Ainsi, si vous bénéficiez d'une garantie de salaire, ce qui est généralement le cas des agents publics ou para-publics, des salariés de grands groupes ou des cadres, votre mensualité de prêt n'est pas prise en charge par l'assureur, malgré le fait que vous soyez assuré pour le risque ITT.

Nous ne proposons que des contrats FORFAITAIRES, plus avantageux.

 

Deuxième point à vérifier:

Listez les exclusions du contrat. Dans certains cas tous les arrêts de travail consécutifs à des problèmes de "dos" (lumbago, hernie discale...) et/ou "psychiques" (dépression nerveuse, trouble du comportement...) sont exclus.

Nous proposons des contrats garantissant ces affections avec possibilité d'améliorer les garanties en option.

 

Si votre banquier refuse une délégation d'assurance extérieure ou change ses conditions en augmentant par exemple le taux du crédit, rappelez lui la législation en vigueur qui lui interdit cette pratique, et s'il persiste, demandez lui qu'il vous confirme par écrit ce qu'il vous a dit oralement.

Nous pouvons vous aider dans votre négociation avec votre conseiller bancaire.